Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'éco-conception des emballages est un enjeu majeur... Réunir les idées pour apporter de l'innovation, des comportements respectueux et surtout une démarche responsable de la part des industriels...

31 Jan

1er Congrès interdisciplinaire du développement durable à Namur

Publié par eco-conception-packaging

 

Congrès Namur entête

 

 

Ce jeudi 31, nous pouvions, grâce à la synergie de la RTBF et de l'Agence Wallonne des Télécommunications (@wt-TV), assister en direct aux conférences de Sunita Narain et Jeremy Rifkin. Cet événement scientifique international est coprésidé par les Professeurs Jean-Pascal van Ypersele de l’UCL et Marek Hudon de l’ULB.

 

Après la séance d'ouverture, l'introduction du Ministre-Président Rudy Demotte, nous affirmant le soutien du gouvernement wallon et de la fédération Wallonie-Bruxelles, M. Van Ypersele nous propose un bref mais efficace rappel sur les réalités du changement climatique, avec deux images de notre planète à l'appui, la première il y a 20 000 ans et le deuxième aujourd'hui... No comment !

 

Pourtant, il se veut optimiste et reprend la pensée de Julos Beaucarne dont vous trouverez la citation ci-dessous.

 

Congres-Namur-10-copie-1.JPG

 

Congres-Namur-11-copie-1.JPG

 

Ensuite, Sunita Narain, s'exprime avec énergie, force et conviction sur toute les conséquences du réchauffement climatique et des pollutions sur terre. Les exemples indiens, principalement à New Dehli, permettent rapidement de réaliser que seules des décisions efficaces peuvent apporter le changement espéré. Changer de combustibles, par exemple avec l'utilisation du gaz à permis de ralentir la pollution. Mais, si l'on sait que la ville est totalement congestionnée par le trafic routier alors que moins de 15 % des habitants conduisent une voiture... Il faut imaginer, donc anticiper le pire ! Mobilité n'égale pas voiture.

 

Congres-Namur-Sunita-4-copie-1.JPGBien sûr, et c'est tellement logique, Sunita remémore à ceux qui auraient tendance à l'oublier, que par exemple, entre les années 80 et maintenant, les USA étaient responsables de 30 % de la pollution mondiale alors que l'Inde seulement 3 %... Mais si l'on considère la population des deux pays ! Alors comment rétablir une équité ? Ce qui semble impossible selon les US ! Of course...

 

Alors, comment faire plus avec moins ? Comment faire la transition ? Comment la classe moyenne pourra-t-elle vivre mieux ? Quelles nouvelles technologies le permettront, comme le véhicule hybride, ou alors ? Comment penser, comment faire, comment construire le changement ?

 

Les solutions sont de nouveaux apprentissages, une approche interdisciplinaire, de nouvelles méthodes, valables partout et pour tout le monde ! C'est un vrai challenge, comme en Inde, la problématique de l'eau potable. Comment construire des villes sans eau ? Retrouver des cycles naturels. Et le clin d'oeil à notre « Flush toilet » à repenser...

 

Sunita Narain, écrivaine et environnementaliste, met ses connaissances au service du changement. Elle travaille au Centre pour la Science et l’Environnement (New Delhi) depuis 1982 et en est actuellement la Directrice Générale. Elle est également directrice de la "Society for Environmental Communications" et elle publie un magazine influent : "Down to Earth". Elle a reçu le Prix Mondial de l’Eau parmi beaucoup d’autre prix. Le journal américain "Foreign Policy" l’a déclarée maintes fois une des 100 personnalités intellectuelles mondiales. Elle est également membre du Conseil du Premier Ministre pour le Changement Climatique en Inde. Congres-Namur-Sunita-6-copie-2.JPG

 

Une questions du public demande quelles suggestions pour nous, wallons ? Sunita nous conseille de veiller à garder une démocratie, et d'aider les gens à bien comprendre leur impact individuel, d'aller dans le bons sens. Il y a des invariants afin de protéger la planète partout dans le monde : la consommation, d'eau, d'énergie, de produits fossiles...

 

Une autre question sur la déforestation ? Un problème important en Inde où la collecte du bois, la recherche d'eau, activité principalement féminine, deviennent des tâches de plus en plus difficiles avec des impacts significatifs. Il faut savoir qu'à l'heure actuelle, 11% seulement du territoire indien possède un couverture forestière digne de ce nom, contre plus de 30% en 1950. Les causes de cette déforestation sont multiples. Toutes ces destructions ont des conséquences sociales importantes chez les populations rurales et les diverses tribus qui puisent de la forêt le bois de chauffage, le fourrage, et les divers autres produits essentiels à leur survie.

 

En tant que femme engagée, impliquée dans cette lutte, nous la croyons quand elle dit que la conscientisation à ce phénomène est totale...

 

Congres-Namur-Jeremy-1.JPG

Économiste de formation, le deuxième télé-conférencier Jeremy Rifkin, est auteur de bestseller et Président et Fondateur de la Foundation on Economic Trends, soucieux de l’environnement et des causes sociales depuis de nombreuses années. Il est l’auteur de nombreux ouvrages mondialement reconnus dont le dernier "La troisième révolution industrielle" fut formellement approuvé par la Commission Européenne et source du "Plan de la troisième révolution industrielle de l’Union Européenne". Jeremy Rifkin fut aussi conseiller de plusieurs personnalités politiques (le Président Nicolas Sarkozy, la Chancelière Angela Merkel, les premiers ministres Jose Socrates, Jose Luis Rodriguez Zapatero et Janez Janša).

 

Il conseille actuellement la Commission Européenne, le Parlement Européen ainsi que certains chefs d’États européens. Enfin, en plus de ses activités académiques à l’Université de Pennsylvanie, Jeremy Rifkin est le fondateur du "Third Industrial Revolution Global CEO Business Roundtable", le groupe de développement ‘post-carboné’ la plus large du monde.  

 

Le prix de l'énergie et de la nourriture est à la hausse, le chômage reste élevé, le marché du logement stagne, la dette des consommateurs et desgouvernements est en plein essor, et la reprise ralentit. Face à la perspective d'un deuxième effondrement de l'économie mondiale, l'humanité a désespérément besoin d'un plan économique durable pour reprendre l'avenir en main.

Congres-Namur-Jeremy-2.JPGJeremy Rifkin explore comment la technologie Internet et les énergies renouvelables
peuvent fusionner pour créer une puissante «Troisième révolution industrielle». Il nous demande d'imaginer des centaines de millions de personnes qui produisent leur propre énergie verte dans leurs maisons, les bureaux et les usines, et de la partager avec l'autre dans un « internet énergie », comme nous le faisons déjà maintenant en créant et partageant des informations en ligne.


Rifkin décrit comment
la théorie des « cinq piliers de la Troisième Révolution Industrielle » créera des milliers d'entreprises et des millions d'emplois, et ouvrira la voie à une réorganisation fondamentale des relations humaines, qui aura un impact sur la façon dont nous exerçerons nos activités, gouvernerons la société, éduquerons nos enfants, et participerons à la vie civique. La troisième révolution industrielle est présentée comme une alternative passionnante « à couper le souffle » qui, outre la création des emplois, permettra de créer de nouvelle percées technologiques dont nous avons maintenant un urgent besoin. Tant qu'il est encore temps, c'est une alternative, un choix, une direction que nous serions bien avisés de suivre...

 

Les cinq piliers de la Troisième Révolution Industrielle sont :

  1. le passage à l'énergie renouvelable,

  2. la transformation du parc immobilier de chaque continent en micro-centrales permettant de recueillir des énergies renouvelables sur place,

  3. le déploiement de l'hydrogène et tout autres technologies de stockage dans tous les bâtiments et infrastructures pour stocker les énergies intermittentes,

  4. l'utilisation de la technologie Internet pour transformer le réseau électrique de tous les continents dans une énergie qui agit sur ​​Internet, tout comme l'Internet

  5. la re-conception du système de transport d'électricité plug-in, avec des véhicules à pile à combustible qui peuvent acheter et vendre de l'électricité avec une carte à puce, sur un réseau électrique continental interactif...

La vision de Rifkin gagne du terrain dans la communauté internationale. Le Parlement de l'Union européenne1 a émis une déclaration officielle appelant à sa mise en œuvre, et d'autres pays d'Asie, d'Afrique et des Amériques vont rapidement préparer leurs propres initiatives pour une transition vers le nouveau paradigme économique.

 

Il faudra absolumenttenir compte de cette Troisième Révolution Industrielle pour arriver à de nouvelles valeurs économiques, où tous les acteurs, les chefs d’État, les dirigeants mondiaux, les entrepreneurs sociaux et les ONG (qui sont pionnières), et favoriser son implémentation à travers le monde.

 

Hélas, je ne pourrai participer aux débats... Mais je suis convaincu que d'autres personnes alimenteront la toile de leurs commentaires incessamment.

 

Pascal Léonard, Ing

 

Congres-Namur-Jeremy-3.JPG

 

 

1The creative thinking of Jeremy Rifkin has been inspiring policy makers and citizens alike. This book shows the key role renewables and modern technologies can play in our transition to a low-carbon economy. > JOSÉ MANUEL BAROSSO, PRESIDENT OF THE EUROPEAN COMMISSION

 

Commenter cet article

À propos

L'éco-conception des emballages est un enjeu majeur... Réunir les idées pour apporter de l'innovation, des comportements respectueux et surtout une démarche responsable de la part des industriels...