Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'éco-conception des emballages est un enjeu majeur... Réunir les idées pour apporter de l'innovation, des comportements respectueux et surtout une démarche responsable de la part des industriels...

06 Nov

Mission WBI-MRI Québec - Eco conception emballage

Publié par eco-conception-packaging

Rapport provisoire: Mission WBI-MRI : Québec – octobre 2011

 

L'éco-conception des emballages :

 

Une démarche systémique préventive et innovante

pour minimiser l'impact environnemental...

 

Arrivée à Montréal de Pascal Léonard le dimanche 23 octobre 2011 à 20h00 locale et accueil par Bruno Ponsard

 

Visite du lundi 24 octobre 2011

 


Institut procédésInstitut des Procédés industriels (Collège de Maisonneuve)

 

L'Institut des procédés industriels du Collège de Maisonneuve offre, avec ses nombreuses particularités, un environnement d'études unique à ses étudiants : 

 

  • 6 programmes d'études exclusifs

  • 41 enseignants dévoués à la réussite scolaire et professionnelle de leurs étudiants

  • 17 laboratoires spécialisés de chimie, de mécanique, d'instrumentation, d'opération et d'automatisation industrielle pour apprendre les divers procédés industriels sur des équipements comparables à ceux utilisés en industrie.

  • 3 salles de simulation pour mettre en pratique les connaissances et vivre une expérience industrielle concrète.

  • 3 salles de cours avec des équipements spécialisés pour manipuler les instruments de travail réels de l'industrie.

  • Plus de 135 activités étudiantes, dont une activité exclusive aux étudiants de l'Institut chaque semaine

 

Directeur:

Martin Demers mdemers@cmaisonneuve.qc.ca

 

Les centres de recherche partenaires:

ITEGA - Institut de technologie des emballages et du génie alimentaire

Mission

Développer et partager des pratiques innovantes en emballage et en procédés alimentaires. L'ITEGA dessert les organisations desirant se démarquer sur le plan économique, environnemental et social. La voie de l’innovation technologique permet de soutenir la compétitivité des entreprises du Québec dans leurs démarches vers l’excellence.

Affilié au Collège Maisonneuve, l'ITEGA est un centre collégial de transfert de technologie (CCTT) membre du Réseau Transtech. Ce réseau regroupe 46 centres de recherches appliquées du Québec, donc environ 600 experts...

Directeur:

Bruno Ponsard bponsard@cmaisonneuve.qc.ca

Nathalie (Assistante de Bruno)

...

 

Les chercheurs ITEGA

Anne Maltais amaltais@cmaisonneuve.qc.ca

Mohamed Laakel mlaakel@cmaisonneuve.qc.ca

Souhila

...

 

Suite à la visite du Centre ITEGA et la rencontre des chercheurs, les axes actuellement suivis sont :

  • Recherches sur les emballages bio-actifs, les matériaux et principalement les films et les enrobages

  • Recherches sur les interactions 'contenant/contenu', les migrations...

  • Recherches sur d'autres techniques de conservation, par exemple le μondable...

  • Possibilités de contrôle qualité, notamment sur sites

  • Recherches sur les emballages intelligents, détectant l'activité microbienne, faisant appel aux nanotechnologies...

  • Suivi de l'élaboration d'un process d'emballage, du débit jusqu'à la mise en œuvre

  • Collaboration et formations appliquées, par APC (Approche par compétences), avec des partenaires hors Québec notamment au Sénégal

  • ...

Ceprocq-2.jpg

 

    Céprocq - Centre d’études des procédés chimiques du Québec

 

Mission

 

Le Centre d’études des procédés chimiques du Québec (CÉPROCQ) est un centre collégial de transfert de technologie (CCTT) qui propose des solutions innovatrices à un coût abordable aux PME par l’accès à des programmes de financement. Son équipe de scientifiques possède une expertise variée en mesure d’offrir des services de soutien technique et de recherche appliquée.

 

Directeur:

Bruno Ponsard bponsard@cmaisonneuve.qc.ca

 

Les chercheurs Céprocq

Mathieu Sarrazin msarrazin@cmaisonneuve.qc.ca

Serge Alex salex@cmaisonneuve.qc.ca

...

 

Les domaines de recherches et innovations:

  • Techniques d’extraction liquide-liquide

  • Formulation de solvants écologiques

  • Libération contrôlée de produits chimiques

  • Conception de nouveaux produits par la chimie verte (extraction supercritique, enzymes...)

  • Application de la sonochimie et des micro-ondes au service de la chimie verte

 

Institut-procedes-automation.jpgRencontre à l'Institut des Procédés Industriels

 

Responsable division automatisation

Roland LeDreff rledreff@cmaisonneuve.qc.ca

 

 

Bel aperçu de la démarche de formation professionnelle, avec présentation de l'équipe de formateurs et description du fonctionnement du service, depuis sa création par Roland LeDreff jusqu'aux objectifs d'aujourd'hui, où le formation témoigne d'un réel succès au niveau des participants et résultats obtenus en réponse aux demandes et besoin des entreprises québecoises.

 

 

ICGQICGQ – Institut des Communications Graphiques du Québec

 

 

Visite du mardi 25 octobre 2011

 

Directeur Général

André Dion dion@icgq.qc.ca

 

Le directeur, M. André Dion nous fait une visite des équipements de l'Institut, en axant la visite sur les collaborations possibles avec le monde de l'emballage. L'arrivée prochaine des emballages intelligents et des nouvelles technologies (nanotechnologies, RFID, emballages actifs...) intéresse fortement l'ICGQ qui attend l'arrivée prochaine d'une nouvelle machine d'impression polyvalente qui devrait permettre de réaliser des essais dans ce sens, avec différentes techniques d'impression (offset, flexo...) et numériques. Les techniques du jet d'encre sont aussi explorées par des centres partenaires... Les technologies 3D ou encore plus sophistiquées sont aussi dans leur domaine d'expertise (billet de banque, infalsifiabilité...).

 

De ce fait, le centre ICGQ est clairement identifié comme centre partenaire de l'ITEGA pour des projets innovants.

 

Personnes rencontrées:

 

Directrice des services d'ingénierie

Christine Canet canet@icgq.qc.ca

 

Directeur de Flexotech

Régent Bernier rbernier@icgq.qc.ca

 

Mission


Le Québec offre plusieurs agences et instituts de recherche et de développement. Plusieurs connaissent bien l'IMI à Bou- cherville et le CRIQ à Montréal. Depuis 1996, les entreprises spécialisées dans la flexographie peuvent se tourner vers l'Institut des communications graphiques du Québec, qui est situé au Collège Ahuntsic, à Montréal.

Flexotech, son département de flexographie:

  • Perfectionner la maîtrise de l'impression flexographique.

  • Études des systèmes d'encreur et des encres, quelles soient à l'alcool, UV catalytiques ou à base d'eau.

  • Montage des plaques flexographiques, des mélanges de couleurs et de leur mesurage.

  • Contrôle informatisé des couleurs, l'impression de trame (process) en flexographie...



 

EEQ

 

 

    ÉEQ – Éco Entreprises Québec

 

Visite du mardi 25 octobre 2011

 

Mission


Organisme privé sans but lucratif, ÉEQ a été créé en 2003 et agréé en juin 2005 pour représenter les entreprises assujetties à la Loi sur la qualité de l'environnement qui mettent sur le marché québécois des « contenants et emballages » et des « imprimés ».

Votre entreprise ou organisation :

  • fabrique des produits à votre nom nécessitant des emballages ou des contenants ou générant des imprimés;

  • possède un commerce de détail au Québec qui génère des emballages, des contenants ou des imprimés à votre nom;

  • est une petite entreprise, une association, un organisme à but non lucratif ou une entreprise de service;

  • génère des emballages, des contenants ou des imprimés à votre nom;

vous êtes assujetti à la Loi sur la qualité de l'environnement et devez contribuer au financement de 50 % des coûts de la collecte sélective municipale en fonction des matières que vous destinez aux consommateurs et des quantités que vous générez.

 

Personnes rencontrées:

Directrice, Services techniques

Marina Pietrosel mpietrosel@ecoentreprises.qc.ca

 

Chargée de projet, Services techniques

Geneviève Dionne gdionne@ecoentreprises.qc.ca

 

Rencontre très fructueuse, car ÉEQ vient de lancer en septembre 2011 le 'Code volontaire' pour l'optimisation des contenants, emballages et imprimés.

 

Sur base volontaire, les entreprises peuvent s'engager dans la voie de l'éco-conception de leurs emballages. Présentement, les secteurs alimentaire, santé et beauté sont privilégiés. Il s'agit d'une démarche globale basée sur la pensée cycle de vie.

 

Il s'agit d'une approche systémique articulée autour de 3 champs d'intervention et 7 stratégies.

 

Les 3 champs d'intervention:

  1. réduction à la source, emballer moins et mieux

  2. éco-conception, penser global, agir local

  3. recyclabilité, plus de valeur, moins de déchets

 

Les 7 stratégies

  1. penser cycle de vie, réduction de l'empreinte des produits emballés

  2. adopter des critères d'approvisionnement responsable (Matières premières)

  3. améliorer le ratio emballage/produit (Fabrication emballage & produit))

  4. concevoir pour le transport (logistique entreposage et distribution)

  5. améliorer le scénario d'usage consommateur, sans oublier les fonctions du produit emballé

  6. améliorer la recyclabilité, en pensant aux filières des collectes sélectives (fin de vie)

  7. communiquer, sur base environnementale

Bien entendu, les objectifs de cette mission WBI-Québec, intitulée :

 

L'éco-conception des emballages :

 

Une démarche systémique préventive et innovante

pour minimiser l'impact environnemental...

 

sont, clairement parallèles, à ceux de l'ÉEQ. C'est donc très naturellement qu'il est décidé avec les personnes rencontrées de devenir des partenaires dans ce projet et de rester en contact. Un délégué de l'ÉEQ se rendra le 21 novembre en Belgique lors de la journée de séminaire organisée par FostPlus.

 

Cette vison identique renforce la validité de cette mission et appuie l'idée de créer un outil systèmique d'éco-conception des emballages destinés aux entreprises.

 

 


AWEXAWEX – Agence wallonne à l'Exportation et aux Investissements étrangers

 

Visite du mercredi 26 octobre 2011

 

Personnes rencontrées

 

Conseiller économique et commercial

Bernard Falmagne bernard.falmagne@awex-montreal.com

 

Assistante commerciale et juridique

Carole Renson carole.renson@awex-montreal.com

 

C'est dans le cadre d'une des tours de Montréal, dans les bureaux de l'AWEX, que se déroule cette rencontre avec les acteurs de Wallonie-Bruxelles dans le monde des entreprises au Québec.

 

Très vite, il apparait que le conseiller économique est un fin connaisseur des rouages du traitement des déchets non seulement en Wallonie mais aussi au Québec. Ce sont donc des questions judicieuses qui sont posées aux partenaires de cette mission concernant les raisons et perspectives d'une telle coopération et échange d'expertises.

 

Lors de cette rencontre, le conseiller AWEX envisage d'organiser avec le milieu des affaires québecois une matinée ou une soirée de conférences sur la thématique de l'éco-packaging et demande aux partenaires présents de fournir les noms d'éventuels experts-conférenciers spécialisés dans le domaine.

 

La probable prochaine collaboration entre les centres de recherche québecois ITEGA et wallon CELABOR est appréciée, et nul doute que les entreprises concernées seront de plus en plus appelées à faire appel à leurs services et aides au développement.

 

La démarche de l'ISIPack, visant à développer une nouvelle section de bachelier professionnalisant (bach+3) en éco-packaging est comprise et soutenue par le Conseiller économique qui marque un intérêt particulier au développement rapide de cette section innovante, avec les multiples possibilités de formations professionnelles associées.

 

 

logo-metro-qc.gif 

 

   METRO

 

 

Visite du mercredi 26 octobre 2011

 

Personnes rencontrées

 

Chef Emballage Marques privées

Céline Marion cmarion@metro.ca

 

Le Directeur du service des Emballages des marques privées du groupe METRO, nous explique les difficultés rencontrées dans le cadre d'une société de distribution. Il en ressort très rapidement que les 'vendeurs d'emballages' font la pluie et le beau temps.

 

Les obligations de rentabilité, liées aux coûts des emballages, paralysent systématiquement toutes tentatives d'innovation ou d'éco-conception. Il semble impensable ou irréaliste de proposer un cahier des charges éco-conçu dans les conditions actuelles. Un sommaire cahier des charges fonctionnel est soumis aux 'vendeurs d'emballages' qui proposent des solutions, faciles, efficaces et rapides et rationnelles, mais en fonction de leur propres stratégies économiques ou possibilités techniques.

 

Cinq importants distributeurs se partagent environ 600 fabricants, tous soumis aux mêmes lois de rentabilité? Comme les produits de marques privées doivent être, à la fois moins chers et dégager des marges bénéficiaires meilleures que les produits des marques connues... De ce fait, il y a peu de place pour innover dans les emballages, qui, de plus, ne représentent qu'une minime proportion par rapport au prix total de vente du produit.

 

La réalité montre qu'un groupe tel que METRO ne peut consacrer trop de temps, trop de personnels ou trop d'argent pour penser à l'éco-packaging. Mais, par contre, les personnes concernées et rencontrées sont à l'affut de solutions optimisées, demanderesses de stagiaires en éco-packaging ou ouvertes à tous conseils ou collaborations possibles!

 

Une dernière réflexion serait de mettre les 'vendeurs d'emballage' en concurrence, au pied du mur, ou de les sensibiliser à cette démarche environnementale.

 

Une fois de plus, l'outil d'approche systémique envisagé dans cette mission pourrait bien avoir une réelle utilité!

 

 


WBIWBI – Wallonie-Bruxelles International

 

Visite du vendredi 30 octobre

 

Personnes rencontrées

 

Délégué WBI

Charles Houard walbru.quebec@dwb.qc.ca

 

 

et

 

MRI--Quebec.jpg

 

MRI – Ministère des Relations internationales du Québec

 

Direction Europe de l'Ouest et du Nord

Francine Marcotte francine.marcotte@mri.gouv.qc.ca

 

Rencontre conviviale entre les partenaires officiels de cette mission WBI/MRI. Présentation de la mission et discussion sur les opportunités et suivis.

 

Les quatre partenaires (WBI, MRI, ITEGA et ISIPack) confrontent leurs points de vue et débattent sur la réelle opportunité d'une telle mission. Une fois de plus, l'évidence d'un besoin pressant d'éco-conception et d'amélioration des emballages se fait ressentir.

 

La démarche de l'ISIPack, visant à développer une nouvelle section de bachelier professionnalisant (bach+3) en éco-packaging est comprise et soutenue par le Délégué WBI, tandis que la représentante du MRI confirme son intention de poursuivre cette mission d'expertises et d'échanges entre les deux communautés.

 

 

Industriels laitiersConseil des industriels laitiers du Québec

 

Visite du samedi 29 octobre 2011

 

Congrès annuel.

 

3 conférences au programme:

 

  • Tendances et vecteurs d'innovation par JoAnne Labrecque, Professeure HEC Montréal

En partant sur le constat bien connu que plus de 70% des innovations concernent plutôt les contenants que les contenus, la conférencière développe son exposé en se basant sur différents domaines tels que la santé, la démographie, l'économie, la technologie, l'écologie...

 

En analysant chacun de ces domaines, on peut déduire des tendances comportementales des individus qui seront demandeurs de produits plus pointus répondant au mieux à leurs exigences. C'est dans ces tendances que l'innovation pourra trouver sa place.

 

  • Emballages éco-responsables et intelligents par Bruno Ponsard, notre partenaire...

Bruno Ponsard, quant à lui, dérive les facteurs d'innovation selon des contraintes plus proches de la réalité des entreprises à savoir la réduction des coûts, la réglementation, l'éco-conception et le développement durable et aussi l'arrivée des nouvelles technologies.

 

Son discours rappelle les fonctions essentielles des emballages (Protéger, Conserver, Transporter, Communiquer...) mais sans oublier les interactions contenant/contenu. Les emballages actifs et les emballages intelligents seront des vecteurs évidents d'innovation, que le centre de recherche ITEGA suit de près.

 

  • Cartons multicouches; perspectives par Isabelle Faucher, porte-parole des manufacturiers de cartons multicouches.

C'est avec des statistiques sur les pourcentages d'utilisation des cartons multicouches (3 couches, 5 couches aseptiques) que la conférencière introduit son sujet. En tant que porte-parole, elle justifie l'intérêt de ce type d'emballage en soulignant le côté recyclable du matériau qui évite ainsi une fin de vie dans les sites d'enfouissement. Elle présentera le plan d'action de leur association pour améliorer l'infrastructure durable pour le recyclage et les défis restant encore à relever...

 

 

La participation à ce congrès apporte encore un nouvel angle à cette mission, qui pénètre d'une manière immersive dans le monde des industriels laitiers, concernés de très près par les nouveaux produits mis sur le marché, principalement sur la pénétration des boissons vitaminées non lactées, ainsi que sur l'évolution des emballages nomades...

 

Première conclusion

 

Sur base des idées et objectifs préalables à cette première mission, les partenaires ont rencontré différents intervenants et acteurs impliqués dans l'actualité mais aussi l'avenir du packaging.

 

Quel que soit l'angle sous lequel on regarde le secteur de l'emballage, à savoir la formation, la recherche, les organismes concernés par les déchets, les utilisateurs, les fournisseurs d'emballages et même les instances officielles, on ne voit qu'une première évidence : tout le monde est concerné par l'éco-packaging.

 

Suite à cette première mission, des deux côtés de l'Atlantique, une seconde évidence apparait clairement : le manque d'informations mais surtout de compétences!

 

Aucune formation n'est identifiée au Québec avec un manque manifeste de spécialistes dans le domaine. Pire encore, les 'vendeurs d'emballages' semblent faire la pluie et le beau temps avec d'étonnants manques à gagner pour les entreprises qui pourraient diminuer les taxes sur les emballages, allonger leur DLC (Date Limite de Consommation), améliorer les qualités de conservation de leurs produits avec des technologies adaptées.

 

Est-ce de l'insouciance des entreprises ou une incapacité de réagir?

 

C'est dans ce contexte que l'ÉEQ a développé et lancé en ce mois de septembre 2011 au Québec le 'Code volontaire pour l'optimisation des contenants, emballages et imprimés' afin de sensibiliser les entreprises des secteurs alimentaire, santé et beauté. Le but est de conseiller les entreprises à adapter une démarche systémique afin d'optimiser l'éco-conception de leurs emballages.

 

Mais, si ce code est une très bonne résolution, sera-t-il efficace? Qui va réellement aider les entreprises à suivre toutes les consignes, exigences et contraintes éventuelles de ce code? Quels spécialistes pourront proposer leur aide alors qu'aucune formation spécifique n'existe?

 

D'où l'intérêt manifeste des partenaires québecois pour les formations données en packaging en Wallonie depuis plus de dix ans. En France, les formations en emballage et techniques de conditionnement connaissent un succès grandissant. Appuyées par le gouvernement ces formations spécialisées, mais gardant un caractère polyvalent, attirent les jeunes, conscients de l'importance du phénomène dans ce contexte de développement durable et d'enjeux de société.

 

En Wallonie, les demandes de stage qui parviennent à l'ISIPack dépassent l'offre en étudiants disponibles alors que peu de jeunes connaissent cette formation prometteuse...

 

Dernièrement, l'IFP, institut de formation professionnelle spécialisé dans l'agro-alimentaire, a demandé à l'ISIPack d'identifier d'éventuelles formations pour les industriels wallons et bruxellois. Les centres de recherche apportent des réponses au coup par coup à des demandes pointues et envisagent d'élargir leur rayon d'action aux différents domaines du packaging.

 

Pour conclure, la mise sur pied d'un outil d'approche systémique de l'éco-conception des emballages pourrait apporter un premier élément de réponse et guider les industriels vers les professionnels, spécialistes, fournisseurs, fédérations et formations concernées...

 

La suite de cette mission serait de définir quels partenaires en Wallonie/Bruxelles et au Québec pourraient s'associer à cette création d'outil. Prévue en janvier 2012, les objectifs sont de rencontrer un maximum d'acteurs belges actifs dans cette dynamique.

 

Pascal Léonard

Ingénieur conseil & Maître-assistant ISIPack

 

 

Avec nos remerciements pour le soutien de WBI et MRI.

 

Commenter cet article

À propos

L'éco-conception des emballages est un enjeu majeur... Réunir les idées pour apporter de l'innovation, des comportements respectueux et surtout une démarche responsable de la part des industriels...